Le Gouvernement confirmé la mise en œuvre du « service sanitaire » pour les étudiants en santé qui s’appliquera dès la rentrée de 2018. Les 47 000 étudiants en santé des premier et deuxième cycles des filières médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique, kinésithérapie et soins infirmiers devront réaliser un service sanitaire obligatoire de trois mois. Ils seront chargés d’assurer des missions de prévention dans des lieux agréés, notamment des entreprises, des EHPAD, des structures d'accompagnement social, des lieux de prise en charge judiciaire ou de privation de liberté, d’associations…

Cette mesure représente un coût d'environ 6,75 millions d'euros, dont 2 millions seront consacrés au financement des transports des étudiants. Ces derniers ne seront toutefois pas rémunérés mais indemnisés pour leurs frais.